Nouvelles / Projets
1 mars 2019
Vers le renforcement du système d’information sanitaire et de surveillance épidémiologique

Appuyée par le projet ACOSME, la direction départementale de santé du Nord d'Haïti a organisé une rencontre de formation et d’information sur le système d’information sanitaire et de surveillance épidémiologique. Tenue le 17 janvier dernier dans les locaux de ladite direction, cette session visait à renforcer la capacité des officiers de surveillance épidémiologique et des clercs statisticiens à la préparation des différents rapports. La direction départementale entend ainsi améliorer la qualité des données du système d’information sanitaire, à l’échelle tant départementale qu’institutionnelle, à travers le Système d'Information Sanitaire National Unique. 

Organisée trimestriellement, cette activité tient lieu de rappel et de sensibilisation des différentes parties prenantes sur la nécessite de collecter et de transmettre des données de bonne qualité, fiables, vérifiables et disponibles en tout temps.

 

Des données de qualités

Les différents intervenants, dont le directeur départemental, docteur Ernst Robert Jasmin, insistent tous sur l’utilité et l’importance des données de qualité, qui doivent répondre aux exigences de promptitude, de complétude, et d’exactitude. Docteur Carol Antoine, épidémiologiste départemental, a conduit un échange sur cet aspect avec les participants, en prenant en compte le nouveau format du formulaire de rapport mensuel. Des activités de mises en situation réelle ont aussi été réalisées sous la conduite du statisticien départemental et du gestionnaire de données de la direction sanitaire du Nord.

Près d’une cinquantaine de participants, issus d’environ une dizaine de communes du département du Nord ont pris part à cette rencontre.Ils occupent principalement le rôle de clercs statisticiens, d’officiers de surveillance épidémiologique, de directeurs médicaux, d’archivistes ou de responsables d’institutions de santé.

 

Appui d’ACOSME

Fidèle à sa mission de promouvoir une offre de soins de meilleure qualité aux femmes en âge de procréer et aux enfants de 0-5 ans, le projet d’Appui au continuum de santé mère-enfant en Haïti (ACOSME) accorde son appui et son soutien à la réalisation de cette activité. Celle-ci rejoint des objectifs clés du projet, à savoir l’amélioration de l’offre et de la qualité des services essentiels et le renforcement des capacités des intervenant-e-s en santé, par la formation et le développement des compétences. Les activités de renforcement de capacités sont primordiales à la deuxième année du projet (avril 2018-mars 2019), ce tant pour les gestionnaires, le personnel des prestataires de service que les bénévoles.

 


ACOSME est un projet en santé maternelle et infantile, qui vise la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Haïti, particulièrement dans les zones cibles du Département du Nord d’Haïti. Il est mis en œuvre par l’Unité de santé internationale de l’Université de Montréal (USI) en partenariat avec le Centre d’études et de coopération internationale (CECI). Débutée en octobre 2016, cette initiative, dont la durée est de quatre ans, se fait en collaboration avec le ministère de la Santé et de la Population locale (MSPP) d’Haïti. Elle est essentiellement financée par le gouvernement canadien à travers Affaires mondiales Canada (AMC). Une autre manière pour le gouvernement canadien d’appuyer l’Etat haïtien.


Nous suivre