Nouvelles / Annonce
1 décembre 2010
Atelier régional de lancement des processus de capitalisation d’expériences d’exemption des soins en Afrique de l’Ouest

Les 19 et 20 octobre 2010 s’est tenu, sous l’égide de l’ONG Help et de l’Université de Montréal et grâce à un financement du bureau d’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO), un atelier régional sur les politiques d’exemption des paiements des soins.

Cet atelier s’inscrit comme une des étapes d’un nouveau projet coordonné par Ludovic Queuille et le Dr Valéry Ridde qui vise à favoriser le partage et la capitalisation des expériences nationales en matière d’exemption du paiement des soins en Afrique de l’Ouest.

Pendant deux jours, des experts et décideurs nationaux, des chercheurs et des responsables de la société civile ont réfléchi, ensemble, sur les différentes expériences ayant cours dans leurs pays en matière de politiques d’exemption du paiement des soins pour des personnes pauvres ou vulnérables. Plusieurs pays de la sous-région ont été représentés (Burkina Faso, Ghana, Bénin, Mali, Niger, Togo). Il est aussi envisagé que la Guinée et le Sénégal participent au projet.

Plus spécifiquement, l’objectif de cet atelier était d’adopter une démarche méthodologique commune (fondée sur la démarche de l’étude de cas et l’approche Réaliste en évaluation) et de jeter les bases de la documentation par chaque pays des mécanismes et des effets de son expérience. Émilie Robert, doctorante en santé publique à l’Université de Montréal, a aussi largement contribué à cet atelier. Le produit final de ce projet attendu pour juin 2011 est la production d’un recueil d’étude de cas par pays ainsi que d’une analyse transversale interpays afin d’en tirer des leçons sur la mise en œuvre de telles politiques. Par ailleurs, le projet s’est déjà mis en relation avec Harmonization for Health in Africa et le projet de recherche FEMHealth afin de contribuer à la mise en place d’une Communauté de Pratique concernant l’accessibilité financière aux services de santé en vue de favoriser la continuité du partage d’expérience initié dans le cadre de son premier atelier régional.
 


Nous suivre