Nouvelles / Projets
24 mai 2018
« Sante se priyorite pa m » - « La santé, c’est ma priorité ».

En Haïti, la célébration de la Journée Internationale des femmes est pratique courante au niveau d’une vaste gamme d’institutions nationales, tous secteurs confondus. Le projet ACOSME et les quinze Comités de Femmes Utilisatrices (CFU) des services de santé se sont mobilisés dans le Département Sanitaire du Nord (DSN) à cette occasion.

Les membres des CFU, avec l’appui de l’équipe de mobilisation communautaire et de stratégie pour l’égalité entre les femmes et les hommes d’ACOSME, se sont attelés à faire ressortir des messages-clés reflétant les préoccupations, les aspirations et les voix de ces femmes. Des questions telles que la santé maternelle, la violence basée sur le genre, le rôle essentiel à jouer par tous – femmes, hommes, prestataires – ont été abordés de manière créative par les différents CFU.

« Sante se priyorite pa m » - « La santé, c’est ma priorité ».

C’est le message gagnant du concours, retenu comme message officiel de la campagne de la Journée internationale du 8 mars du Projet ACOSME. Il figurait ainsi sur tous les supports de communication produits pour l’occasion. Chaque CFU a élaboré une banderole affichant un slogan qu'ils ont choisi. Ces banderoles ont été ainsi placées dans les différentes localités de manière à permettre qu’un maximum de passant-e-s puissent voir le message.

Le 8 mars, les CFU ont mis en œuvre de multiples activités de sensibilisation. Au Cap-Haïtien, 4 CFU ont fait alliance pour mettre sur pied une foire gastronomique à la Place d’Armes. Ce lieu, communément appelé la Place de la Cathédrale, se situe au centre littéral du Cap-Haïtien, et est bordé par les bâtiments symbolisant les grandes institutions de la région : la Mairie, la Bureau de la Délégation du Président, et la Cathédrale. C’est un lieu stratégique qui voit des passants tout au long de la journée. Les CFU ont donc engagé des échanges avec les passant-e-s au sujet de la santé des femmes et des enfants. Les quatre comités ont renforcé leurs liens de collaboration, coordonné leurs activités et nourri leur motivation.

Les femmes membres du CFU de Quartier Morin ont démontré la richesse et les ramifications profondes de ce pan du projet ACOSME. Alertées lors de la marche commémorative de la situation critique d’une femme en détresse, elles ont fait une mobilisation spontanée et victorieuse !

Aussi, à l'initiative du CFU de Bahon, un groupe d’à peu près 300 personnes à silloné les voies principales de la ville. Sur la place principale, une animation riche a pris le pas, avec un discours d’ouverture marquant le rôle pillier des femmes depuis la pré-histoire d’Haïti à nos jours, un discours de circonstance de la mairesse de Bahon, et une gamme de prestations allant du chant au théâtre participatif.

Les CFU constituent un pont entre les communautés et les institutions sanitaires afin d’améliorer l’utilisation des services de santé. Leurs membres ont démontré une remarquable force mobilisatrice lors de la Journée Internationale des femmes.


Nous suivre