PROJET D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POUR LA SANTÉ (PADRHS)

CONGO-BRAZZAVILLE
2014 - 2017

Mission :

Le projet vise à accompagner la réforme de l’enseignement paramédical dans le pays afin de résoudre le problème majeur de l’inadéquation qualitative de la formation actuelle des personnels paramédicaux pour faire face aux besoins de santé de la population.

Plus particulièrement, l’appui du Consortium, composé de l’Université de Montréal (l’Unité de santé internationale) et Conseil Santé (France) se divise autour des deux composantes suivantes :

 

1. Réforme de la gouvernance et de la régulation de l’organisation de l’enseignement paramédical


Cette composante appuie la mise en place d’un nouveau cadre de gouvernance et de régulation qui précisera et redéfinira les rôles, responsabilités et mécanismes de fonctionnement entres les institutions (écoles et université) et les instances décisionnelles étatiques concernées. Présentement le projet est en train de d'appuyer trois pôles d'activités:  1) Le soutien à la conception du schéma de réorganisation de la formation paramédicale afin de créer les conditions nécessaires pour la migration vers le système LMD; 2) Le soutien à la conception d’un plan de gestion et de renforcement du corps enseignant durant la période de transition; 3) Le soutien à la sensibilisation des parties prenantes aux avantages et enjeux associés à la transition vers le LMD.
 

2. Réforme de la gouvernance pédagogique et organisationnelle

En étroite concertation avec les écoles de formation paramédicale et la Faculté des Sciences de la Santé (FSSA), cette composante appuie les actions nécessaires pour mettre à niveau les programmes selon l'Approche par Compétences (APC), améliorer les capacités institutionnelles et disposer d’une gouvernance supportant la mission institutionnelle de formation des écoles et de la FSSA.

3. Une équipe pluridisciplinaire

L’équipe est composée de deux assistants techniques long terme en appui aux 2 volets, d’un expert en système de santé et appui institutionnel, d’un expert en ressources humaines, d’un expert en planification et gestion de projets, d’un expert en communication, d’un expert en gestion financière, d’un économiste de la santé, et de différentes expertes en formation en sciences infirmières et en pédagogie, en microbiologie infectiologue, en technique de laboratoire, en sages-femmes. Le projet est implanté en étroite collaboration avec la Faculté des Sciences Infirmières (FSI) de l'UdeM, le Collège Rosement et la Faculté des Sages-Femmes de l'Université de Trois-Rivières.   

4. Un financement de l’AFD

Ce projet,  qui s’étend sur 30 mois, est financé  par l’Agence Française de Développement (AFD) à la hauteur de 1 230 000 Euro.

Partenariat :

Conseil Santé SA

Financement :

Agence française de développement

Lieu :

Afrique centrale et orientale
Haïti Congo-Brazzaville


Nous suivre