SANTÉ DES FEMMES ET DES MÈRES : ENGAGER DES INTERVENTIONS SIMPLES ET PEU COÛTEUSES PEUT SAUVER DES MILLIERS DE VIES

MALI
2007 - 2011

Mission :

La mortalité maternelle est définie comme la mort d’une femme pendant la grossesse ou dans les 42 jours suivant l’accouchement, indépendamment du site ou de la durée de la gestation, occasionnée par une cause reliée ou aggravée par la grossesse et n’ayant pas de lien avec un accident ou un incident. 99% des 585 000 décès maternels annuels surviennent dans les pays en développement dont 47% en Afrique sub-saharienne où dans sa vie, une femme a une chance sur 16 de mourir d’une complication liée à la grossesse. Pour réduire le fardeau de la mortalité maternelle, le Mali a mis en place à partir de 2001, un système prometteur qui vise à améliorer la couverture et le traitement des urgences obstétricales (Système de référence évacuation : « SRE »). En juin 2005, le Gouvernement décrétait la gratuité de la césarienne pour toutes les femmes. Ces interventions ont permis de réduire le nombre de décès maternel. Cependant, les agents de santé imputent fréquemment les décès maternels qui surviennent dans les établissements de santé au fait que les parturientes s’y rendent trop tardivement. Le premier retard (soit le moment entre l’apparition de la complication et la décision de consulter les soins de santé) demeure ainsi un facteur explicatif important de la mortalité maternelle. Cette recherche permettra de répondre aux nombreuses interrogations des intervenants, questions qui concernent les causes et les effets de l’arrivée tardive auprès des services de santé des parturientes qui présentent une urgence obstétricale. Les objectifs du projet sont a) Analyser le rôle des différents facteurs associés au le temps écoulé entre le début d’une complication obstétricale et la prise de décision de se rendre au CSCOM (premier délai). b) Déterminer l’association entre le premier délai et l’issue de grossesse (femme décédée ou vivante).

Partenariat :

Direction Régionale de la Santé de Kayes

Financement :

Instituts de recherche en santé du Canada, Centre de recherches pour le développement international, Agence canadienne de développement international

Lieu :

Afrique de l'Ouest
Haïti Mali

Intervenants :

FOURNIER, Pierre — chercheur
DUMONT, A. — co-chercheur
TRAORÉ, Mamadou — co-chercheur
TOURIGNY, Caroline — coordonnateur(trice) de recherche
COULIBALY, Aliou — coordonnateur(trice) local


Nous suivre