IST ET VIH-SIDA : ADOPTER DES APPROCHES VARIÉES POUR LUTTER SUR TOUS LES FRONTS

LA LUTTE CONTRE LE VIH-SIDA PORTE SES FRUITS AVEC UNE DIMINUTION CONSTANTE DU NOMBRE DE DÉCÈS ET DE PERSONNES NOUVELLEMENT INFECTÉES. CEPENDANT, LES PROGRÈS DEMEURENT FRAGILES.

L'Afrique subsaharienne reste le secteur le plus touché par l'épidémie où l'on recense 69% de l'ensemble des nouvelles infections. C’est dans cette région, plus spécifiquement en Guinée et au Mali, que nous concentrons nos efforts depuis plus de vingt ans.

Des approches variées 
L’USI est activement engagée depuis le début des années 90’ dans la lutte pour la réduction de l’incidence des infections sexuellement transmissibles sur la population. Nous avons commencé par développer des approches extrêmement variées tenant compte des conditions favorisant la transmission. Nous avons ainsi accordé une attention particulière aux comportements sexuels à risque, à l’inégalité dans les rapports entre les hommes et les femmes et à l’absence de services de santé suffisants pour combattre l’épidémie. Dans cette optique, nos efforts se sont tournés vers les travailleuses du sexe, leurs clients, les personnes à partenaires sexuels multiples et les jeunes gravitant dans les milieux de la prostitution et autres milieux à risque.

QUELQUES CHIFFRES (en Guinée et au Mali):

Formation de 2766 professionnels:
prestataires de soins, représentants/tes des ONG et des animateurs/trices, pairs éducateurs/trices.

Appui à plus de 300 organismes pour:

  • la formation du personnel, la collecte, l'analyse et la dissémination des résultats des données de surveillance de base des IST;
  • la mise en place de 15 services adaptés pour les travailleuses du sexe;
  • la réalisation de microprojets qui ont eux-mêmes permis de rejoindre plus de 300 000 personnes

15 673 travailleuses du sexe ont visité les services adaptés entre 2002 et 2005, parmi elles, 5769 se sont vu diagnostiquer une IST;

Plus de 200 000 IST ont été diagnostiquées et prises en charge par les structures de santé appuyées entre 2001 et 2005.


Nous suivre

Notre approche

  • Collaborer étroitement avec les responsables nationaux pour améliorer les outils de formation et de suivi;
  • Pérenniser l'action par la formation de bassins de formateurs et de superviseurs;
  • Mener des recherches opérationnelles pour avoir une meilleure connaissance du milieu, cibler les interventions appropriées, documenter les actions et les effets;
  • Impliquer toutes les parties prenantes avec, par exemple, l'engagement des travailleuses ou ex-travailleuses du sexe dans l'équipe de projet guinéenne.